Petit tour d'horizon des anciens manceaux !

 

Petit tour d’horizon des anciens manceaux … !

Trêve des confiseurs oblige, les différents championnats qu’ils soient français et étrangers (quoiqu’en Angleterre…) ne font que reprendre leurs droits après quelques jours de repos bien mérité !

Souvent et nous savons bien que nous ne sommes pas les seuls, nous jetons un petit coup d’œil dans le rétroviseur pour admirer quelques anciens joueurs brillants encore notamment au sein de notre championnat de France de Ligue un si décrié.

Lorsque l’on voit un Sébastien Corchia étrenner ses premiers pas sous le maillot tricolore ou encore admirer un Morgan Sanson balle au pied du coté de Montpellier, avouer qu’une certaine fierté mêlée à un peu de nostalgie nous empare indéniablement…

Nous nous sommes donc amusés à lister un certain nombre d’anciens manceaux évoluant encore dans l’hexagone, histoire de voir ce qu’ils deviennent !

Ligue 1 :

Pour démarrer, une petite devinette ? D’après vous, combien d’anciens manceaux qu’ils soient joueurs ou dans un staff technique ou encore dirigeants officient dans notre championnat de France ?

Nous vous imaginons déjà en train de compter sur vos doigts et vous torturer les ménages pour tenter de répondre à cette première énigme !! Allez, un indice. Nous en dénombrons entre 10 et 20… ! 

 

SCO Angers : Olivier Pickeu (1999-2001)

 Olivier Pickeu

Passé par les rangs du MUC 72 pendant deux saisons entre 1999 et 2001, il signa au Mans à l’occasion du transfert de notre attaquant Dagui Bakari au LOSC, Olivier prenant le chemin inverse après une saison 1998/99 assez contrasté dans le Nord…

Buteur renommé de seconde division au même titre que des Samuel Michel, Guilherme Mauricio ou Patrick van Kets (…), il fut associé à Stéphane Samson lors de sa première saison « sang et or » ou il apporta toute son expérience à l’attaque mancelle avant de doucement s’éclipser au profit tour à tour du talentueux James Fanchone puis Daniel Cousin la seconde année.

Joueur de caractère à l’excellent état d’esprit, ce grand professionnel apporta sa pierre à l’édifice pour que le MUC 72 continue de grandir au même titre qu’un Claude Fichaux, ces ceux-là ayant côtoyés l’élite précédemment.

Auteur de 6 puis 5 réalisations lors de ses deux années mancelles, cet attachant attaquant poursuivra ensuite sa carrière au Portugal (Varzim/1 an) et enfin du coté de Reims en 2002/03 avec un certain « Momo » Haddadou pour une dernière saison en tant que joueur professionnel.

Manager général du voisin Angevin avec beaucoup de réussite depuis 2006, Olivier Pickeu est en passe de réussir une brillante carrière dans ses nouvelles fonctions au point d’être convoité assez régulièrement par de grands clubs français et étrangers.

Présent au quotidien auprès du groupe professionnel, « l’homme-orchestre » du SCO est également impliqué dans toutes les décisions importantes, quels soient de l’ordre du recrutement au bon fonctionnement général du club (organigramme, installations, relations avec la LFP, etc…)

Saïd Chabanne le président angevin l’a déclaré « intransférable », c’est dire l’importance de notre ancien attaquant au sein de l’état-major scoiste, sorte de Bernard Lacombe auprès de Jean-Michel Aulas à l’OL !

 

Stade Malherbe de Caen : Jeff Louis (formé au club, 2010 - 2012)

Jeff Louis

Petit par la taille mais grand par le talent, voilà comment nous pourrions résumer l’international haïtien Jeff Louis. Parfait inconnu avant son arrivée au Mans, il fut tout bonnement éblouissant dès ses débuts sous les couleurs du MUC 72 ou il passera rapidement de la CFA au groupe professionnel alors dirigé par Arnaud Cormier.

A tout juste 18 ans, il ne tarda pas à faire parler de lui et bon nombre d’observateurs de l’hexagone voir de grands clubs européens se pressaient à chaque sortie de la petite pépite haïtienne au Stade Léon Bollée puis au MMArena !

Le Mans en manque de liquidité du le céder trop rapidement à l’AS Nancy Lorraine ou le milieu haïtien, illuminera le Stade Marcel-Picot de ses accélérations et frappes foudroyantes lors de la saison 2013-2014 (12 buts en Ligue 2)

Aujourd’hui au Stade Malherbe de Caen après un intermède peu réussi du côté du Standard de Liège, Jeff Louis n’a pas encore disputé la moindre minute de jeu cette saison du côté d’Ornano. Opéré des deux ménisques en août dernier, il peine aujourd’hui à retrouver l’intégralité de ses moyens et nous souhaitons à notre ancien « chouchou » de rapidement (re)fouler les vertes pelouses de notre championnat de France !

 

En Avant Guingamp : Yves Bertucci (1998 – 2009)

Yves Bertucci 

Il fit une carrière de joueur somme toute honnête avec près de 500 matchs disputés en 13 ans de professionnalisme principalement en deuxième division ou cet inlassable milieu de terrain était reconnu pour ses qualités de meneur d’homme à la mentalité exemplaire.

Pas étonnant alors de le retrouver rapidement aux commandes de la réserve tourangelle sitôt sa carrière achevé (1996). Albert Falette (« Bébert » du temps de sa splendeur au MUC 72), le coach de l’équipe première du Tours FC de l’époque se félicitant de l’excellent travail fournit par son ancien coéquipier, s’appuyait dès lors sur les jeunes pousses du club de l’Indre et Loir dont un certain « lolo » Bonnart…

C’est d’ailleurs au même moment qu’il rejoindra Le Mans tout comme son ancien protégé, l’année du sacre en coupe du monde de notre équipe de France (1998) Responsable du centre de formation et de la CFA pendant 10 longues années, il contribuera à lancer au plus haut niveau des garçons de talent comme Didier Drogba, Olivier Thomert ainsi que la génération des Pelé, Hautcoeur et compagnie.

Promu à la tête du groupe professionnel en remplacement de Rudi Garcia, parti à Lille en 2009, il débutera en obtenant d’excellents résultats avant que la dure réalité du football d’aujourd’hui ne le rattrape malheureusement…

Il se glissa alors sans sourcilier dans un rôle d’adjoint de Daniel Jeandupeux au côté d’Arnaud Cormier pour sauver les meubles avant de quitter le club après 11 années de bons et loyaux services.

Depuis cette expérience ou il apprit beaucoup de son propre aveu, il accompagne l’entraineur Antoine Kombouaré au gré des différentes pérégrinations de l’ancien joueur du Paris Saint Germain, passant ainsi du club de la capitale aux Emirats Arabes Unis puis du RC Lens à l’En Avant Guingamp aujourd’hui !

Discret et écouté des joueurs, il est devenu un élément incontournable du staff technique de Kombouaré qui s’appuie sur ses qualités pour mener ses troupes à la victoire, l’En Avant Guingamp n’est-il pas l’exemple le plus concret de notre championnat de L1 aujourd’hui !

Lille : Sébastien Corchia (formé au club, 2008-2011) et Marko Basa (2005 - 2009)

Sébastien Corchia Marko Basa

Ils ont marqué l’histoire du club, chacun à leurs époques ! Les défenseurs lillois Sébastien Corchia et Marco Basa continuent d’évoluer au plus haut niveau pour le bonheur des supporters du LOSC !

Depuis leurs départs du MUC 72, ces deux-là ne se quittent plus depuis 3 saisons et leurs arrivées respectives dans le Nord en 2014 pour le premier cité et 2011 pour le second.

Aujourd’hui international français, Sébastien Corchia est certainement celui dont la trajectoire est aujourd’hui là plus observée, ces bonnes performances à répétition n’ayant pas échappé au staff des bleus, Didier Deschamps en tête.

Qu’il est loin le temps ou notre petit « surdoué » commençait à se montrer avec les pros il y a de cela déjà 7 ans lors d’un périlleux déplacement au stade du Ray et l’OGC Nice (février 2009) aux cotés des brésiliens Geder et Paulo André sous les ordres de Daniel Jeandupeux suppléant Yves Bertucci au poste d’entraineur du MUC 72.

Prometteur, il le restera toujours jusqu’à son départ du Mans en 2011 pour le FC Sochaux Montbéliard alors que beaucoup le voyait déjà partir à l’étranger du côté de la Juventus de Turin ou le Bayern de Munich. A bientôt 26 ans, l’avenir lui appartient et il ne serait pas étonnant de le voir rejoindre un club plus huppé dans les prochains mois pour notre plus grand plaisir !

Concernant Marco Basa, sa carrière parle aujourd’hui pour lui, l’international monténégrin approchant des 250 matchs de ligue un au compteur depuis son arrivée en France en 2005 …au MUC 72 !

Que dire si ce n’est que notre ancien défenseur central respire toujours autant la « classe » même si le début de saison poussif des dogues laisserait penser le contraire.

Ses principales qualités déjà très appréciées du coté de Bollée et notamment Rudi Garcia, vous vous souvenez la fameuse saison ou le MUC 72 croisait le fer avec les grosses écuries de L1 (2007/08) à savoir son jeu de tête, sa relance et son sens du placement font de lui, un homme de base du renouveau lillois.

Depuis novembre 2016 et la nomination à la tête des professionnels de Patrick Collot, le LOSC et nos deux anciens pensionnaires de la pincenardière sont inarrêtables !

Lock full review www.8betting.co.uk 888 Bookmaker